Retour vers l'index  IntroductionNouvelles du monde animal et du siteEspèce menacéesEspèces cachéesLiens

Nessie


Photo du Dr Wilson (1934)Près d'Inverness au Nord de l'Ecosse, c'est dans un cadre idyllique que se situe le Loch Ness, un lac tranquille d'une trentaine de kilomètres de long, d'un km de large et profond de 200 mètres en moyenne (pointe à 300 m et plus). Pourtant, ce sont les eaux de ce lac qui sont supposées abriter depuis la nuit des temps un animal mystérieux et insaisissable. Selon divers descriptions, il pourrait s'agir d'une sorte de dinosaure théoriquement disparu, un plésiosaure.

Historique
Les témoignages de l'apparition de notre sympathique "dinosaure" datent depuis des siècles, mais c'est en 1933 que l'animal devient une vedette. En effet, un couple roulant sur la nouvelle route contournant le lac remarque un sorte de remous dans l'eau et voit une sorte de "baleine". Un peu plus tard, cette bête est surnommée affectueusement "Nessie" et devient l'objet d'un véritable culte. Résultat, les gens affluent et le nombre de vision du monstre augmente considérablement jusqu'à nos jours. De nombreuses expéditions sérieuses pour prouver l'existence de Nessie ne donneront rien de concluant, mais...

Les preuves
En 1933, la première photographie de Nessie apparaît. Celle-ci est déclarée sans 
trucage, mais honnêtement, elle est très floue et on ne distingue pas grand chose. La photo la plus célèbre est prise en 1934 par un certain R. Wilson. On y voit parfaitement bien une tête et un long cou émergent de l'eau.

En 1972 et 1975, plusieurs expéditions conduites par des scientifiques ont pris des photos sous-marines montrant le corps, le cou ou la nageoire d'un grand animal . 

Le "monstre" est aussi filmé à plusieurs reprises, notamment en 1933 et 1936. Mais c'est en 1960 que survient un document étonnant. Un ingénieur en aéronautique rapporte un film sur lequel on distingue quelque chose de grand (différent d'un bateau) se dirigeant à travers le lac dans plusieurs directions excluant le courant.Nageoire de Nessie Là aussi, la pellicule est examinée et déclarée authentique...

Pour augmenter le mystère, différents sonars ont pisté des gros objets sous-marins évoluant à haute vitesse.

Qu'est ce que c'est ?
Selon les diverses descriptions récoltées, il s'agirait d'un animal
Le Plésiosaure marin d'environ 6 à 8 mètres avec des nageoires et une queue. Il comporte aussi un long cou avec une petite tête et son dos serait surmonté par plusieurs bosses. Sa couleur est assez indéterminée, mais semble tirer vers le gris-brun.
Il a aussi été observé sur la terre ferme, se déplaçant un peu comme un phoque.
Il n'est pas agressif, aucun cas d'attaque n'a été répertorié.

Hypothèse, pour et contre
Il se pourrait que Nessie soit un survivant de notre passé, un dinosaure marin éteint depuis des dizaines de millions d'années, à savoir un plésiosaure. En effet, ce dernier ressemble beaucoup au gentil habitant du Loch Ness.
Une autre possibilité est qu'il pourrait s'agir d'une nouvelle variété de pinnipède (phoque, éléphant de mer) avec un long cou.
Etant donné que les premières apparitions datent d'au moins mille ans, il semble évident de conclure qu'il y en aurait plusieurs spécimens, autorisant ainsi une certaine pérennité de l'espèce. Cependant, il convient de préciser que selon certains zoologistes, le lac ne contiendrait pas assez de nourritures pour rassasier des bêtes d'une dizaine de mètres. Cela reste aussi à prouver, car s'il s'agit d'une espèce inconnue, il semble impossible de connaître ses besoins énergétiques pour survivre.

La viabilité qu'une espèce préhistorique ait survécu pourrait en faire sourire plus d'un, mais rappelons qu'en 1938, un poisson, le "cœlacanthe", lui-aussi supposé éteint depuis des millions d'années a été découvert vivant. Il était connu et apprécié des indigènes depuis bien longtemps !Corps entier

Il n'est pas question de décrire les autres possibilités complètement farfelues (quoique...), comme des extra-terrestres, des oiseaux de mer, des requins, des grosses limaces ou des boas géants qui ne correspondent pas du tout aux descriptions.

Attardons-nous plutôt sur les hypothèses moins loufoques. En effet, il est à noter que ce lac est sillonné de courant assez violent et le fond d'un lac est toujours rempli de déchets. Il n'est pas impossible que certains mouvements de l'eau puissent faire ressortir des grosses branches, des morceaux de métal ou des épaves...
Les développements récents pourraient considérer que notre animal ne serait rien d'autre qu'une sorte d'esturgeon. Son long museau effilé avec un renflement au bout pourrait expliquer le long cou/petite tête et sa nageoire dorsale ressemblerait à des bosses. Mais ce poisson ne mesure que 3 mètres environ pour les espèces d'Europe occidentale, même si l'Esturgeon russe ou Bélouga atteint 9 mètres.

Pourquoi jamais capturé ?
Rappelons que le lac fait plus de 30 km de long, plus d'un km de large et plus de 200m de profondeur. Cela représente tout de même une masse d'eau énorme largement suffisante pour servir de cachette à des animaux de grandes tailles. En plus, le Loch Ness possède une topographie particulièrement tourmentée et un fond particulièrement boueux. Il pourrait aussi comporter diverses grottes sous-marines. Tout ceci explique la difficulté à pister, récolter des cadavres ou des preuves plus évidentes de son existence. Aussi, il est clair que si c'est un animal craintif et peureux, il ne va pas un jour sortir de l'eau, prendre la pose et faire un petit coucou avec sa nageoire.

Conclusion
Il semble difficile de conclure. Pour le moment, il n'y a aucune preuve irréfutable de l'existence de Nessie, mais plein de petits indices qui mis bout à bout ne permettent pas de dire officiellement qu'il n'existe pas.

[ Choisir une autre espèce cachée ] [ Retour au sommet ]