Gran Turismo Forever Swiss Timing 18 Nov 2017 05:41:05 [Se connecter]
GTweb 3.1
News | GT1 | GT2 | GT3 | GTC | GT4-P | GT4 | Tournois | Club | Divers | Msg&Forum | Liens
  Menu gt1 > Pilotage  

Conseil de pilotage



Type AV/AV (Moteur avant/Traction avant)
Exemple: Presque toutes les françaises..., Honda Integra type R, Mitsubishi FTO Taevon Trampio

Freinage
Report du poids sur l'avant qui est ainsi poussé à l'extérieur du virage amenant un comportement très sousvireur si la vitesse est mal maitrisée.

Accélération
Le poids est reporté sur les roues arrières amenant une perte de motricité sur les roues avant. C'est pour cela que les FF ont peu de puissance qui de toutes façons serait perdue dans un patinage excessif.

Stabilité
Le comportement des FF est particulièrement stable et permet de bien débuter dans la compétition. Il est quasi impossible de partir en tête à queue et si on dépasse la vitesse de virage, il suffit de lâcher les gaz, même brusquement et la voiture se remet en ligne.

Tactique de virage
L'avantage d'une FF est qu'elle peut être brusquée dans tous les sens, la voiture ne bouge pas. Donc la tactique consiste à freiner vraiment fort tout en balançant la voiture dans le virage et d'accélérer par à-coup sans faire patiner les roues et en utilisant toute la largeur de la piste.

Type AV/AR (Moteur avant/Propulsion arrière)
Exemple: TVR Cerbera, BMW

Freinage
Pour une propulsion, le freinage est bien plus délicat qu'une traction. Il est très important de freiner en ligne avant le virage, sinon, c'est le tête à queue assuré. Cela est dû au report du poids sur les roues avant non-motrice qui augmente la vivacité de la direction.

Accélération
Le poids est reporté sur les roues motrices améliorant ainsi la motricité et permettant des excellentes accélérations.

Stabilité
Dû à la légéreté et la vivacité de la direction, une FR est bien plus difficile à piloter, mais plus rapide en virage. De base, elle a un comportement survireur, voire plus si on attaque bien trop fort.

Tactique en virage
En résumé, il y a 2 manières de passer les virages avec une FR. La première est de bien freiner en ligne et de réaccélérer doucement sans faire déraper la voiture. Une tactique prudente et assez payante pour la régularité. La deuxième est plus "couillue" et nécessite de bien connaître les réactions de la voiture. Elle consiste à freiner en ligne, de légèrement balancer la voiture en dérapage et de continer le virage tout en corrigeant avec la direction. C'est tout un dosage très fin qui une fois maitrisé est extrêmement rapide.

Type MR (Moteur central/Propulsion arrière)
Exemple: Honda NSX, Venturi, Toyota GT-One

Freinage
Le comportement est basiquement le même que celui d'une FR pour le freinage. Il est important de bien freiner en ligne. Néanmoins, le poids du moteur étant disposé centralement, plus proche des roues arrière, la direction est un peu moins vive, facilitant ainsi le ralentissement.

Accélération
C'est dans cette phase que le type MR diffère beaucoup des autres. En effet, le moteur central permet de brusquer un peu plus la voiture sans trop compromettre la stabilité. Il convient néanmoins de ne pas dépasser la limite, sinon le résultat est un tête à queue brutal. Cette limite est toutefois plus élevée que pour une FR.

Stabilité
C'est un des points crucials de ce type de voiture. S'il est possible de régler l'aérodynamique, il est conseillé d'augmenter l'appui sur l'arrière. En effet, comme il y a moins de poids sur l'arrière, la voiture MR a tendance à louvoyer, même dans les lignes droites. Il est aussi possible de mettre du pincement sur le train arrière.

Tactique en virage
Quasi la même qu'en FR, si ce n'est que la stabilité de base est améliorée, mais le tête à queue survient plus brusquement et il est trop tard pour la rattraper.

Type RR (Moteur arrière/Propulsion arrière)
Exemple: RUF, Fiat 500 '75

Freinage
Peu de poids sur l'avant, donc léger sous-virage à l'entrée de la courbe difficile à combattre

Accélération
Tout le poids de la voiture est quasiment reporté sur l'arrière ce qui permet des accélérations foudroyantes.

Stabilité
La stabilité d'une RR est précaire. Le poids tout à l'arrière peut occasionner des têtes à queue très soudain sans correction possible, alors que la voiture avait de la peine à entrer dans le virage.

Tactique en virage
Il faut faire abstraction du sousvirage qui pourrait faire penser à une FF. Il ne faut surtout pas ralentir brutalement pour combattre ce sousvirage dû à une entrée trop rapide. Ensuite, une fois à la corde, la réaccélération peut être franche.

Type 4x4 (4 roues motrices)
Exemple: Subaru Impreza, Nissan Skyline, Peugeot 206 Rally

Freinage
Le freinage est toujours stable et sans problème. La voiture peut être balancée dans le virage sans perte de stabilité.

Accélération
Le seul relatif défaut des 4WD. Leur stabilité exemplaire occasionne un sousvirage chronique en sortie de virage. C'est aussi dû à une vitesse excessive de sortie occasionné par la sureté de ce type de transmission. L'excédent de poids est aussi pénalisant pour les accélérations, légèrement contrebalancé par le fait que les 4 roues aident lors de la remise de la puissance.

Stabilité
Elle est exemplaire. Il est quasi impossible de mettre la voiture en tête à queue et dans le pire des cas, il y a (presque) toujours un moyen pour rattraper la voiture.

Tactique en virage
La voiture doit être quasiment balancée dans le virage (technique appel/contre-appel) et partir dans une sorte de dérapage comme une FR, mais avec les quatres roues. Si la technique est bien maitrisée, c'est un vrai régal de piloter ce genre de voitures.

Les comportements ci-dessus sont génériques. Certaines voitures avec un type de transmission précis peuvent ne pas avoir ces caractéristiques de base.

Copyright 2000->2005 / Le Coyote / http://www.lecoyote.net